Destinations multiples
Sénior Retour aux adultes, bébés et enfants X
Accueil > Destinations > Ivujivik

Ivujivik

Ivujivik est le village le plus septentrional du Québec, entouré de falaises imposantes qui plongent dans les eaux tourmentées du détroit de Digges. Les courants de la baie d’Hudson et du détroit d’Hudson s’y rencontrent, créant d’immenses marées et de violents mouvements de glace. Sur le plateau d’Ungava, qui couronne les falaises aux alentours d’Ivujivik, seul le lichen se cramponne obstinément sur la froide toundra.

Des ancêtres nomades des Inuits ont occupé la région durant quelque 4 000 ans. Ils se nourrissaient essentiellement de phoque, de morse et de béluga, qui leur procuraient également de quoi s’habiller, s’abriter et se fabriquer des outils. Les courants empêchent la mer de geler entièrement, ce qui permet aux chasseurs de pratiquer leur activité toute l’année. L’été, les îles environnantes constituent un refuge pour la sauvagine.

La première rencontre consignée entre Européens et Inuits a eu lieu en 1610, dans les îles Digges près d’Ivujivik, au cours de la dernière, et fatale, expédition d’Henry Hudson dans l’Arctique. Ce n’est que 400 ans plus tard que la Compagnie de la Baie d’Hudson a ouvert un poste de traite à Ivujivik. Des années plus tard, une mission catholique s’y est établie et, à la fin des années 1940, les Inuits ont commencé à s’installer dans les environs. Quand la mission a cessé ses activités, le gouvernement fédéral a pris le relais, contribuant à fournir les infrastructures qui ont mené à l’installation permanente du village. En 1967, les Inuits ont fondé un magasin coopératif.

En 1975, de concert avec les communautés environnantes, les Inuits d’Ivujivik ont refusé de signer la Convention de la
Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ), un traité qui menaçait de changer radicalement le mode de vie qu’ils observaient depuis des siècles. Mais d’autres peuples inuits ont cédé, permettant au gouvernement du Québec d’aller de l’avant avec le projet hydroélectrique « La Grande » dans la baie James. Ce différend entre Inuits a depuis longtemps été relégué au passé.

Attraits touristiques

Offrez-vous une visite guidée d’une journée aux îles Digges, lieu de la première rencontre entre Inuits et Européens. Explorez le poste de traite abandonné de la Compagnie de la Baie d’Hudson à Cap Wolstenholme, lieu où Pierre LeMoyne D’Iberville a réalisé ses premiers échanges commerciaux avec les Inuits, en 1697.

Signification

Là où les glaces s'accumulent en raison des forts courants.

Population

370

Météo

Aujourd'hui -1°C
Mer -7°C
Jeu -6°C