Destinations multiples
Sénior Retour aux adultes, bébés et enfants X
Accueil > Destinations > Kangiqsualujjuaq

Kangiqsualujjuaq

Situé à 25 km de la baie d’Ungava, blotti au fond d’une anse de la rivière George, Kangiqsualujjuaq est le village le plus à l’est du Nunavik. Les mouvements des marées se font sentir jusqu’à la localité et, à marée basse, l’eau se retire presque entièrement de l’anse. En été, les Kangiqsualujjuamiut vivent donc au rythme des marées. Malgré la nordicité, la vallée qui abrite le village est couverte d’une végétation luxuriante. Le village a même déjà exploité une petite scierie pour la coupe de bois d’épinette.

Au grand bonheur des chasseurs, des pêcheurs et des fervents d’aventure, les environs de Kangiqsualujjuaq regorgent d’attraits naturels. Les terrains de mise bas du troupeau de caribous de la rivière George, le plus grand du monde, estimé à plusieurs centaines de milliers de têtes, se trouvent à proximité. Les rivières de la région abondent en poissons, particulièrement en ombles chevaliers, en saumons de l’Atlantique et en truites. Aux alentours des chutes Hélène, 64 km en amont de la rivière George, de nombreux camps de pourvoyeurs offrent des aventures de pêche incroyables.

Également bien connu sous le nom de George River, Kangiqsualujjuaq n’est devenu village que dans les années 1960, même si la Compagnie de la Baie d’Hudson y avait exploité un poste de façon intermittente de 1838 à 1932. Les Inuits de la région préféraient vivre le long de la côte l’été et à environ 50 km à l’intérieur des terres l’hiver. En 1959, les Inuits locaux ont fondé la première coopérative pour commercialiser l’omble chevalier au Nunavik. La construction du village a débuté en 1962, et plus tard tous les habitants de George River occupaient les nouvelles habitations. Une école, un magasin coopératif et des édifices gouvernementaux ont ensuite ouvert leurs portes. Puis, en 1980, Kangiqsualujjuaq a été légalement constitué en municipalité.

attraits touristiques

Kangiqsualujjuaq offre d’excellentes occasions de pêche au saumon de l’Atlantique et à l’omble chevalier; c’est aussi un très bon endroit pour chasser le caribou. Les grimpeurs peuvent se lancer à l’assaut des monts Torngat, le long de la côte du Labrador, dont le mont d’Iberville, qui culmine à 1 652 mètres. Les amateurs de plein air se plairont à explorer la rivière Koroc, le fjord Abloviak, la rivière George et les chutes Hélène, par voie d’eau ou de terre. Le caribou, l’ours noir, le renard et le loup font partie de la faune diversifiée de la région.


Signification

Très grande baie.

Population

874

Météo

Aujourd'hui -1°C
Mer -3°C
Jeu -8°C