Destinations multiples
Sénior Retour aux adultes, bébés et enfants X
Accueil > Destinations > Kuujjuaraapik

Kuujjuaraapik

Blotti dans des dunes de sable blond, Kuujjuaraapik se trouve à l’embouchure de la Grande rivière de la Baleine. Le haut des dunes offre une vue splendide de la baie d’Hudson et des îles Manitounuk, situées le long de la côte. Des plages rocheuses longent l’océan, au fond desquelles se dressent des falaises vertigineuses. À l’intérieur des terres, un tapis de mousse et de roches se déroule à perte de vue. La baie et les îles environnantes abritent oiseaux de mer, phoques, baleines et bélugas. Environ
12 km à l’intérieur des terres se déversent les magnifiques chutes Amitapanuch.

Village le plus au sud du Nunavik, Kuujjuaraapik est unique, car il est habité par deux communautés : les Inuits et les Cris. Environ 150 Inuits vivent aussi parmi les Cris à Chisasibi (Mailasik); La communauté crie se nomme Whapmagootsui (là où il y a des baleines), mais le village est aussi appelé « Poste-de-la-Baleine » en français, ce qui en fait l’un des rares endroits au Canada à porter trois noms officiels.

Les ancêtres des Inuits aussi bien que des Cris occupaient la région il y a environ 3 000 ans. En 1820, la Compagnie de la Baie d’Hudson a ouvert, à l’endroit où se trouve aujourd’hui Kuujjuaraapik, un poste de traite principalement voué à la transformation des produits de la chasse commerciale de la baleine et au commerce de la fourrure. Une mission anglicane et une mission catholique s’y sont établies en 1882 et 1890 respectivement. Même si le gouvernement fédéral a installé une station météorologique à Great Whale River en 1895, Ottawa n’a commencé à procurer une aide médicale limitée et des services de maintien de l’ordre qu’au cours de la première moitié du XXe siècle.

Le village en tant que tel a commencé à prendre de l’essor à la fin des années 1930. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Américains ont construit à Kuujjuaraapik une base militaire et un aéroport, qu’ils ont ensuite transférés au gouvernement canadien en 1948. La base est devenue le poste de commande des stations de radars militaires construites en 1955 de l’océan Atlantique à la baie d’Hudson, le long du 55e parallèle. La population du village a toutefois nettement régressé en 1985, lorsque de nombreuses familles, craignant les répercussions négatives du projet hydroélectrique Grande-Baleine, ont décidé d’aller s’établir à Umiujaq, une autre communauté inuite à environ 160 km au nord de Kuujjuaraapik.


Attraits touristiques

Les îles Manitounuk sont un incontournable pour leur faune et leur flore abondantes. À l’intérieur des terres, les chutes Amitapanuch sont un régal pour l’œil. Dans le village, il ne faut pas manquer la superbe fresque de l’artiste inuit Eddy Weelaluktuk représentant le Christ marchant sur les eaux de la Grande rivière de la Baleine. L’école Asimautaq abrite aussi une magnifique collection de sculptures et de tableaux d’Eddy Weelaluktuk.


Signification

Rivière étroite au courant fort.

Population

657

Météo

Aujourd'hui -8°C
Mer -4°C
Jeu -7°C