Air Inuit

Le dernier Candy Drop de Johnny May

 

Johnny May, pilote de légende, a initié une tradition originale de distribution de bonbons. En décembre, à l'occasion de Noël, il a effectué son dernier Candy Drop

PAR SONIA MENDES / PHOTO ISABELLE DUBOIS

Même si le pilote de brousse Johnny May a effectué en décembre 2019 son dernier lâcher de bonbons de Noël à Kuujjuaq, sa générosité continuera d'inspirer les Canadiens très longtemps. «Pendant 54 ans, Johnny a fidèlement lâché de son avion un assortiment de friandises et de cadeaux pour les habitants de Kuujjuaq, explique Linda Brand, agente d'interprétation pour les programmes communautaires au Musée de l'aviation et de l'espace du Canada. Tout le monde adorait cette tradition! Et Noël 2019 a marqué la fin d'une époque.»

La distribution de bonbons de Noël à Kuujjuaq est vraiment unique au Nunavik, où Johnny May est considéré comme un véritable héros. Le pilote de 74 ans est né et vit à Kuujjuaq, et depuis plus de 25 ans, depuis son Beaver, il largue, le 25 décembre, bonbons et cadeaux au-dessus des 3 000 habitants de la ville.

Ce qui n'était au départ qu'une simple distribution de bonbons a pris de l'ampleur, avec l'ajout de vêtements d'hiver et, parfois, d'enveloppes contenant des coupons à utiliser pour acheter des articles plus coûteux. Le comité des loisirs de Kuujjuaq a organisé des parties de bingo afin d'aider à amasser des fonds pour l'achat de cadeaux.

Au Musée de l'aviation et de l'espace du Canada, à Ottawa, un programme spécial pour les fêtes a été créé en l'honneur de Johnny May. Les visiteurs peuvent y entendre une lecture de The Kuujjuaq Christmas Candy Drop, un livre pour enfants magnifiquement illustré, écrit par Linda Brand (2015). La lecture du livre est suivie d'un lâcher de bonbons miniatures pour les jeunes visiteurs!

«Grâce à la programmation de notre musée, nous pouvons continuer à faire connaître l'histoire inspirante de Johnny auprès de tous les Canadiens, déclare Linda Brand. Quel modèle extraordinaire pour les jeunes de notre pays!»

Par ailleurs, le musée fait partie du nouveau Réseau canadien des compétences aéro/spatiales à l'échelle nationale. Ce réseau de plus de 40 autres partenaires industriels, gouvernementaux et universitaires, dont Air Inuit et Canadian North, veut inciter les jeunes de tout le pays à envisager une carrière en aéronautique. En février 2020, le Réseau canadien des compétences aéro/spatiales a tenu au musée son deuxième salon annuel d’exploration de carrière. Grâce à une commandite d'Air Inuit et à l'appui de Stantec, 14 jeunes Nunavummiut ont pu assister à cet événement et découvrir le monde de possibilités palpitantes qu'offre le secteur aéronautique et spatial.

 

Visualiser le magazine complet