Air Inuit

Une tradition renouvelée dans l'amour

 

LES LIENS PUISSANTS QUI UNISSENT JANICE PARSONS GORDON ET SANDY EMUDLUK DONNENT UNE TOURNURE MODERNE À UN ART ANCESTRAL.

BY ELISE DANIELLE LEGAULT / PHOTO ALEXI HOBBS

Avec leur arnautik et leur silapak, Janice Parsons Gordon et Sandy Emudluk sont éblouissants sous le chaud soleil d’août. Sandy bat son tambour, Janice chante et le vent fort porte leur mélodie jusqu’aux oreilles des curieux aux alentours.

Au moment de cette scène pittoresque, en 2019, Sandy et Janice se produisaient ensemble depuis deux ans. Leur spectacle, qui commence généralement par une combinaison de chant traditionnel et de tambour, prend une tournure inattendue lorsque les deux artistes se placent face à face et entament un chant de gorge.

« Les gens adorent ça, affirme joyeusement Janice. Ils nous disent que nous maintenons cette tradition en vie, mais nous le faisons d’une manière moderne : un homme et une femme. »

Les histoires inuites, récits de joie et de bonheur, de patience et de persévérance, étaient racontées sous forme de chants et de danses, tant par les hommes que par les femmes, avant l’arrivée d’un système écrit. Cependant, le katajjaq (chant de gorge) est traditionnellement réservé aux femmes.

C’est son admiration pour la voix de Janice qui a incité Sandy à se lancer dans cette forme d’art. Pendant des semaines, dans le plus grand secret, il a imité ses mélodies et ses techniques. « J’ai commencé tout seul, et quand je suis devenu assez bon, je lui ai demandé de chanter avec moi », se souvient-il. Étonnée par les capacités de son compagnon, Janice a accepté de l’entraîner. Le couple, qui travaille à l’Office municipal d’habitation Kativik à Kuujjuaq, a fait une démonstration de ses talents à des amis et collègues. Tous ont été impressionnés. Ils ont donc entrepris de se perfectionner et ont fini par faire régulièrement des représentations pour Parcs Nunavik. En 2019, ils se sont envolés pour Pangnirtung, au Nunavut, afin de se produire au populaire Pang Fest.

La pandémie de COVID-19 a interrompu leurs spectacles en 2020, mais elle n’a entamé ni leur amour ni leur créativité. Le couple se console en enseignant le tambour et le chant de gorge aux jeunes de la région et a lancé une gamme de bijoux qui honore leur patrimoine : JAYA Inspirations.

 

See full magazine